Les méchants technologistes de laboratoire

IMG_0774

Les mythes existent pour nous conforter dans une réalité dans laquelle nous avons choisi de vivre. Ils existent pour légitimer des valeurs et des croyances que nous considérons comme étant vraies. Mais ça demeure des constructions qui, si nous nous attardons un peu à lever le voile de notre ignorance, sont facilement démolies par les faits. Le petit monde de la santé est étonnement parsemé de nombreux mythes. Amusons-nous à défaire celui des méchants technos de labo.

Qui n’a pas déjà reçu un appel du laboratoire disant que nos prélèvements sanguins étaient hémolysés et que nous devions les refaire? Il est facile en de telles circonstances de mettre le blâme sur les techniciens de labo ou le préposé qui a transporté les spécimens. Il serait peut-être mieux de porter le regard sur notre technique de prélèvement qui est souvent la problématique. En effet, selon des données recueillies par l’Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec (OPTMQ), ce qui crée l’hémolyse serait plus relié à la technique de prélèvement.

Voici les facteurs qui peuvent causer l’hémolyse lors de la prise de sang:

1-Laisser le garrot en place plus d’une minute.

sang

2-Présence de trop d’alcool sur le site de ponction.

sang2

3-Choix de l’aiguille.

sang1

Les prélèvements difficiles augmente aussi le risque d’hémolyse des spécimens, de même que l’ouverture-fermeture de la main de manière rapide et répétée (un geste que le patient fait souvent en croyant bien faire…).

Donc, la manipulation durant le transport au laboratoire serait très rarement la cause d’hémolyse (pour ne pas dire jamais…). Infirmiers et infirmières, si lors d’un appel du labo vous avez déjà bougonné au technologiste que vous n’y étiez pour rien dans l’hémolyse des spécimens, repensez-y un peu et envoyez lui des fleurs.

8 réflexions sur “Les méchants technologistes de laboratoire

  1. Vince dit :

    De la part d’un techno je trouve ça très drôle!!

    J'aime

  2. A dit :

    Ohh Thank you! Prochaines étapes, on s’attaque à la coagulation d’un spécimen et au volume insuffisant des tubes bleus?

    J'aime

  3. Scott dit :

    Les techs de labos… Toujours blâmé.. Merde!

    J'aime

  4. benoit devault dit :

    Il est clair que parfois notre technique d prélèvement peut laisser à désirer….et je ne rechigne jamais à reprendre un prélèvement…..sauf lorsqu’il est question d’un enfant……d’un usager atteint de cancer et dont le prélèvement est pour lui douloureux et pour moi laborieux!!Alors là oui je rechigne….et je me pose la même question à chaque fois…..pourquoi on t’il brisé mon tube!!!!HIHIHI…..et je reprend mon prélèvement!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :