Mamelons, vélo et noix de coco

IMG_1402

Ce qui m’horripile sur les médias sociaux est de voir des gens profiter de la crédulité des autres en leur vendant les vertus des aliments ou remèdes miracles. Ce qui m’offusque davantage et me fait friser les poils des jambes est de voir des amis croire en de telles lubies sans une once d’esprit critique. Il m’étonne toujours de réaliser à quel point certaines personnes restent naïves face à la fausse information que l’on retrouve sur internet. Il m’est alors difficile, en tant que soignant et sceptique, de ne pas exposer les faits face à ces soi-disant produits miraculeux.

Depuis quelque temps, il y a un « buzz » démesuré sur internet quant aux qualités incroyables de l’huile de noix de coco. Une amie, grand apôtre de son usage, avait alors « posté » cette notice sur les nombreuses propriétés miraculeuses de ce produit.

coco1

 

Difficile pour moi, en lisant cette liste, de ne pas esquisser un sourire moqueur. Je me demandais alors comment une personne sensée et éduquée peut croire, encore aujourd’hui, aux promesses grotesques de tels charlatans. J’ai donc écrit à cette amie en lui demandant si l’huile de noix de coco, en tant que remède ultime, guérissait aussi la naïveté…

coco2

Bien évidemment, ma remarque n’a fait que mettre de « l’huile » sur le feu… En effet, j’ai profondément insulté cette amie en voulant lui montrer le ridicule de ce produit miracle. Ce texte est donc pour moi une deuxième tentative que j’adresse à mon amie, mademoiselle J, afin d’expliquer mon point de vue de manière la plus diplomatique possible et, surtout, en ramenant à l’avant-plan les faits.

Voilà donc, ma chère J, ce que je voulais maladroitement te dire concernant ce produit sur lequel tu places tant d’espoirs. En fait, je t’aime et ça me fait de la peine de voir que ton sens critique a été déjoué par les beaux discours insensés de ces charlatans. C’est pourquoi j’ai réagi avec un tel manque de tact. J’espère que mes dessins sauront éclairer ma position ou, à tout le moins, te faire sourire.

#1-David Avocado Wolfe ne mérite pas l’intérêt que tu lui portes.

David Avocado Wolfe est un défenseur du « raw food » (mode de nutrition crudivore) et de la réflexologie. Il est un grand opposant aux OGM et aux vaccins. M. Wolfe se décrit comme la « rock star et l’Indiana Jones des super aliments ». Mais en fait, ce monsieur, dont tu es si fervente, est un vendeur de pacotille qui fait une fortune en écoulant à gros prix, sur son site internet, des produits tels que l’huile de panache de chevreuil et des capsules de placenta de ce même animal qu’il décrit comme une « substance cosmique ». Il vend aussi de dispendieux weekend de formations « holistiques » où il vente les mérites des super aliments comme gage de longévité… tout en vendant un « blender » spécial qui transforme tout aliment en « super aliment ».

coco3

#2-L’huile de noix de coco n’a rien de miraculeux, mais…

 Aussi appelée huile de coprah, l’huile de noix de coco est une huile végétale fabriquée à partir de la chaire de noix de coco. Bien qu’elle fasse figure d’exception parmi les gras végétaux (en effet, l’huile de coco a 90% d’acides gras saturés, un pourcentage supérieur au saindoux [40%] et au beurre [65%]), elle n’en demeure pas moins une huile et non une cure miraculeuse. Difficile de croire que de consommer du gras peut nous faire perdre du poids… ou peut avoir un effet « magique » sur notre santé. Aussi, les gras saturés augmentent les niveaux sanguins du mauvais cholestérol (LDL), décuplant ainsi les risques de maladies cardiaques.

coco4

Peut être que la confusion dans laquelle baignent les « apôtres » de l’huile de coco, tel que toi ma chère J, tient au fait que l’acide laurique contenu dans cette huile pourrait être bénéfique sur le bon cholestérol. C’est le seul bienfait scientifiquement reconnu de l’huile de noix de coco.

#3-Elle ne guérit pas l’Alzheimer.

coco5

#4-Elle ne tue pas les virus.

coco6

#5-Elle peut, je te le concède, comme tout produit à base d’acide gras, adoucir la peau ou les mamelons…

coco7

#6-Elle peut, si tu es vraiment mal prise, et que tu n’as plus de WD-40 dans ton garage, servir à lubrifier ta chaîne de vélo…

coco8

L’huile de coco et l’effet de halo

Je crois que ce qui se produit dans ton esprit, ma chère J, lorsque tu énumères les qualités miraculeuses de ton produit chéri, tient d’un biais cognitif très connu de la psychologie moderne : l’effet de halo. En somme, ce dernier est une généralisation (ou exagération) erronée de la qualité d’un produit, d’une personne ou d’un objet. Il a été nommé ainsi par le psychologue américain Edward L. Thorndike (1920).

On peut observer l’effet de halo au quotidien, notamment lorsque quelqu’un fait inconsciemment abstraction des défauts d’une personne pour ne focaliser que sur ses traits positifs et les amplifier. Dans notre société obnubilée par la nourriture et le bien-être, l’effet de halo prend de plus en plus de place et influence grandement notre alimentation. En effet, les gens, par exemple, prennent l’habitude de consommer plus de nourriture (donc plus de calories) dans les restaurants qui prétendent servir des aliments « bio » qu’ils ne le feraient dans d’autres restaurants. L’erreur est de croire que les produits avec une étiquette « bio » sont plus nutritifs… ce qui n’est pas forcément le cas. Dans la même logique, consommer une grande quantité d’huile de noix de coco n’est pas un gage de bonne santé, mais seulement un apport non négligeable de gras saturés dont ton corps n’a pas forcément besoin.

En résumé, ma chère J, je ne voulais que te montrer que ce que tu considérais comme une vérité immuable et saine n’est, en fait, basée sur aucun fait scientifique, mais plutôt sur des expériences et résultats purement subjectifs. Ces expériences subjectives sont elles-mêmes grandement influencées par l’effet de halo (dont tirent profit de nombreux charlatans), qui t’incite à amplifier les bienfaits d’un produit au détriment de la vérité. Néanmoins, ce qui reste vrai concernant l’huile de noix de coco, et qui me fait sourire, est que c’est la seule huile assez douce pour les mamelons et assez tenace pour graisser une chaine de vélo…

Tagué

2 réflexions sur “Mamelons, vélo et noix de coco

  1. A. dit :

    Bonjour Mr VilainFirmier, je vous conseille la lecture du livre : Le mythe du cholesterol, qui a été écrit, je vous rassure, par des médecins qui ne vendent rien.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :