Infirmier-nomade

IMG_1465

Être en couple avec un voyageur peut paraître fondamentalement romantique. Et ça l’est peut-être, à certains égards, mais c’est aussi un défi… et parfois un casse-tête. Une chose est certaine, ta vie de couple n’est pas comme celle de la plupart des gens. Ça, tu l’as évidemment déjà réalisé. Parfois insécurisant, fréquenter un infirmier (ou infirmière) nomade demande une bonne dose d’adaptation, de folie… et une capacité de « laisser-aller ».

Bien que confrontant à divers niveaux, la vie de couple avec un infirmier-nomade n’est certainement pas ennuyeuse ni routinière, mais elle t’amène à réaliser certains petits trucs, dont ceux-ci :

 

1-Laisse-le partir.

nomade1

Tu connais certainement cette phrase : «Si tu aimes quelque chose, laisse-la partir. Si elle revient, elle est à toi. Si elle ne revient pas, elle n’aura jamais eu lieu d’être.» Ceci est d’autant plus vrai lorsque l’on parle d’un voyageur. Laisse-le courir vers sa prochaine grande aventure. C’est dans le mouvement et la quête de nouveaux horizons qu’il trouve un équilibre et un sens à sa vie. Si tu l’aimes vraiment, il sera heureux de partager ses découvertes à son retour. Et c’est alors dans ce partage avec toi qu’il trouvera un autre sens.

 

2-Attends-toi à ce qu’il change ce qui était prévu.

 

nomade2a

 

Pour un voyageur, ce qui importe n’est pas la destination, mais le chemin parcouru pour y arriver. Pour lui, l’imprévu est source de défi auquel il doit s’adapter et non quelque chose de fondamentalement négatif. Il croyait partir travailler pour le Grand Nord? Et bien tout ça vient de changer… il partira finalement avec la Croix Rouge en Afrique pour faire de l’aide humanitaire! Suis le courant… ou suis la vague… ne laisse pas cet aspect créer de la querelle entre vous deux. Sens toute l’excitation que cet imprévu lui procure… et la paix d’esprit que cet électron libre ressent après cette turbulence momentanée.

 

3-Garde contact.

 

nomade3

Dans notre société de communication, rien n’est plus facile que de garder contact… peu importent les distances. Il y a tellement de moyens de vivre et de partager malgré les kilomètres qui vous séparent parfois. Envoie-lui des textos ou bien un colis avec des petites attentions à l’intérieur. Une lettre écrite à la main, quoique considérée comme « démodée » par certains, est une touchante marque d’affection. Et rappelle-toi qu’une relation amoureuse ne se définit pas par les « kilomètres » qui vous séparent, mais bien par les pensées que vous avez l’un pour l’autre.

 

4-Attends-toi à ce qu’il fasse ce qu’il veut sans forcément te demander la permission.

 

nomade4

Rassure-toi. Ce n’est pas parce que tu ne comptes pas. C’est seulement qu’il (ou elle) a appris à faire ce qui lui plaisait quand ça lui plaisait, et ce sans devoir en informer quiconque. Tellement de gens restent passifs face à la vie, ne savent pas profiter de toutes ses merveilles! D’autres tombent dans un marasme propre à un quotidien conditionné (métro-boulot-COSTCO-dodo). Ce nomade dont tu t’es éprise est un rebel-épicurien qui préfère mordre dans la vie, ICI ET MAINTENANT!

 

5-Laisse-lui de l’espace.

 

nomade5

Un voyageur est habitué d’être seul… souvent. Pour lui, avoir constamment quelqu’un à ses côtés demande une période d’ajustement. Respecte le fait qu’il ait besoin d’être seul parfois. Comme lorsque l’on sort d’un endroit ombragé, nos yeux sont d’abord éblouis par le soleil. Laisse-lui le temps de s’acclimater.

 

6-Sois ouverte à essayer de nouvelles choses.

 

nomade6

En tant que voyageur, il recherche les nouvelles expériences. Il veut tout essayer, tout voir, tout goûter : nouvelle culture, nouvelle nourriture, nouvelles aventures, nouveaux paysages. Encourage-le à essayer de nouvelles choses et, surtout, joins-toi à lui. Il sera emballé et heureux d’être avec quelqu’un d’aussi aventureux que lui.

 

7-Ne t’attends pas à ce qu’il demeure au même et unique endroit.

 

nomade7

Il aime revenir à son port d’attache. Tout voyageur a besoin d’avoir un endroit qu’il peut appeler « chez moi ». Mais tu seras malheureuse si tu espères qu’il reste ancré pour toujours dans la même ville.

 

8-Prends le temps d’aller le voir dans son milieu de travail ou te renseigner sur ce milieu.

 

nomade8

Planifie une petite escapade afin de le visiter là où il se trouve. Il sera fort probablement heureux de partager ce qu’il vit là-bas au quotidien.

 

9-Sois à l’écoute.

 

nomade9

Peut-être que tu ne comprendras pas ce qu’il raconte concernant tel patient difficile qu’il a soigné. Peut-être que la description de son milieu de travail, de ce cas difficile te mettra mal à l’aise… Laisse-le « ventiler » sur son travail, parler de ce patient violent tout sanguinolent qu’il a dû maîtriser puis suturer parce qu’il s’était volontairement tailladé un poignet. Seulement avoir quelqu’un pour parler… seulement avoir quelqu’un qui va écouter est un réconfort qu’il sait apprécier.

 

10-Crée tes propres aventures.

 

nomade10

Tes amis te croient folle. Tu leur répètes que tu es heureuse que ton copain se réalise pleinement, qu’il voyage dans des endroits reculés que la plupart des gens ne verront jamais, qu’il accomplisse des choses qu’il a toujours rêvé de faire. Mais au fond de toi, tu es un peu jalouse. NE LE SOIS PAS! Sors dehors! Lève l’ancre! Quitte le port! Va au-devant de tes propres aventures. Le voyageur que tu fréquentes ne pourra que t’aimer davantage! Montre-lui quelle femme indépendante et audacieuse tu es. Il voudra tout savoir de tes découvertes et des défis que tu as relevés.

10 réflexions sur “Infirmier-nomade

  1. sandra dit :

    salut Vilain infirmier, on dirait dans cet article, que tu prêches pour ta paroisse, non ?

    J'aime

    • Allo Sandra! Je parle d’une réalité que je connais, avec humour… je ne vends rien, ne sermonne ni ne veux convaincre personne. Peut-être que ton impression te vient de la forme « impérative » des verbes ou te rappelle les « 10 commandements » de Moïse… 😉 C’est une caricature, il faut en prendre et en laisser.

      J'aime

  2. Yohan dit :

    C’est mon portrait craché !

    J'aime

  3. Stéphanie B. dit :

    Intéressant…! 😉

    J'aime

  4. draliaa87 dit :

    J’ai finalement mis la main sur ce blogue… Intéressant! 😉

    J'aime

  5. DEMAS dit :

    Passionnant…. Je suis depuis quelques années plutot sédentaire et j’ai au travers de ton post identifié pas mal de mes travers…..!!! Bravo

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :